Octopath traveler

Critique par Yann Grenier

Octopath Traveler, est un jeux de la vielle école des RPG. Pour un fan comme moi, ce jeu est probablement la meilleur chose qui soit arrivé au style depuis belle lurette. Je m’attendais à un hommage charmant mais banal aux RPG 16-bit de mon enfance. Au lieu de cela, Octopath Traveler a un style artistique renversant et un système de combat en profondeur qui fait de chaque rencontre un exercice de stratégie réfléchie. Après un combat exaltant, j’ai pris une pause de 10 minutes pour m’asseoir et réaliser, qu’ enfin depuis près d’une décennie, j’ai finalement un jeu digne de la série Final Fantasy. J’ai repris mon contrôleur et je suis retourné à ma sauvegarde pour y jouer encore. Ceci, malgré le fait que j’avais déjà joué un bon 40h heures de mon voyage pour compléter le chemin de Therion, le voleur dont j’avais choisi l’histoire au départ. Plus je jouais, plus je l’aimais.

38085101_10213791052183478_3069246357718958080_n.png

Octopath Traveler peut être très intimidant au début. Dès les premiers instants, vous avez le choix entre huit protagonistes différents, faites en sorte que votre choix soit judicieux. Chaque héros englobe les archétypes que vous attendez du genre, soit clercs, apothicaires, chevaliers. Chacune des huit présentations est merveilleusement racontée, comme de minuscules histoires de passage à l’âge qui solidifient la raison pour laquelle nos héros comptent et pourquoi nous devrions en prendre soin. Chacun d’entre eux a un récit isolé, ce qui signifie que vous progresserez à travers des chapitres numérotés avant d’arriver finalement à une conclusion. Octopath Traveller a veillé à ce que les vétérans du genre ressentent une douce touche de nostalgie à chaque tour.

37991237_10213791051463460_1550912389937889280_n.png

38198959_10213791051823469_8294655865277906944_n.png

Par contre, vous ne pouvez pas non plus jouer chaque histoire dans un ordre linéaire en raison des exigences de niveau, de sorte que vous allez probablement changer de personnages au fur et à mesure, ce qui signifie que vous basculez d’un scénario à l’autre. Ce n’est pas que les histoires d’Octopath Traveler soient particulièrement difficiles à suivre, mais chaque chapitre du jeu présente une poignée de nouveaux personnages non-joueurs. Qui ont au final très peu d’intérêt et pourrait vous entremêler de quête inutilement du a leurs ressemblance. Comme il peut être difficile de se rappeler des huit histoires, le jeu offre un rappel au début de chaque nouveau chapitre, ce qui est aide beaucoup. 38208470_10213791051983473_6127974890285826048_n.png

Chaque combat dans Octopath Traveler se déroule sur un champ de bataille au tour par tour, avec votre groupe sur la droite et les ennemis sur la gauche. Vous verrez l’ordre du tour en haut de l’écran, tandis que sous chaque méchant, vous verrez une rangée de faiblesses, affichées d’abord comme des points d’interrogation, à côté d’un bouclier avec un chiffre dessus. Chaque fois que vous attaquez la faiblesse d’un ennemi, que ce soit un type d’arme (épées, bâtons, arcs) ou un élément (feu, eau, obscurité), vous faites baisser ce numéro. Quand il atteint 0, vous obtiendrez une « Pause » et cet ennemi sera assommé, ce qui lui coûtera un round au combat et le rendra vulnérable à toutes vos attaques.

Vous pouvez également utiliser des points bonus, un peu comme la compétence Brave dans Bravely Default, pour donner à chaque personnage plusieurs attaques physiques ou augmenter la force de ses compétences. Chaque personnage gagnera des BP à chaque nouveau tour, sauf pour le tour directement après avoir utilisé un boost. Cela conduit à un flux constant de décisions intéressantes.

38085976_10213791051623464_825792657627283456_n.png

Une chose que j’aime particulièrement chez Octopath Traveler, c’est qu’il n’y a pas vraiment de direction obligatoire, on vous dit simplement dans quelle ville aller pour commencer le chapitre suivant de l’histoire, mais au-delà de ça, vous êtes sur votre chemin. Quand un PNJ vous donne une quête complémentaires, vous n’avez pratiquement aucune aide pour le comprendre, et il y a quelque chose de nouveau ici. Cette approche vous fait apprécier le monde du jeu dans son ensemble puisque vous n’êtes pas simplement là à courir de waypoint en waypoint et oublier d’explorer. La structure de base de chaque chapitre reste la même à peu près tout au long de la partie, cela peut être un peu répétitif sur le long terme, mais il y a tellement à voir et à faire dans cette pure merveille de Square Enix .

En conclusion, je dois dire qu’Octopath Traveler est un jeu largement solide, seul point négatif; son récit trop court, peu d’interaction avec les autres personnages. Mais, ne vous méprenez pas, les histoires individuelles sont pour la plupart bonnes et agréables, c’est seulement qu’ il n’y a pas autant de cohésion que je le voudrais. Un retour en forme qui est plus que bienvenue pour un genre qu’on voyait disparaître progressivement. Voici le jeu que les fans attendaient, un classique en devenir. Ne boudez pas votre plaisir !

Note: 9.5/10

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s