Embers of Mirrim

Critique par Yann Grenier

Une force extraterrestre menace la terre. Pour lutter contre la menace, une ancienne puissance mystérieuse a créé un nouveau héros en forgeant deux créatures différentes, des Ember (les créatures avant fusion) claires et sombres. Pour sauver vos concitoyens et débarrasser le monde de la corruption, vous devrez contrôler ces Embers en même temps dans tout ce jeu de plateforme  créatif de Creative Bytes Studios. Embers of Mirrim m’a donné une expérience mémorable, unique et même épique par moment, je crois que tout le monde aimerait ce jeu dû à sa mécanique de jeux bien ficeler. Hybride de jeux de plate-forme et de puzzle avec une twist amusante  dû au contrôle en double analogique des deux personnages.

38732688_284381872146042_686916492133924864_n

Le jeu commence en vous permettant de contrôler  les deux bêtes différentes (une légère et une sombre) en sections alternées. Cette partie initiale sert de tutoriel pour vous aider à apprendre ce que chaque bête peut faire en vous testant tout de suite. Tandis qu’une bête se déplace vers l’est, l’autre se déplace vers l’ouest et finit par se rencontrer et se confronter. En s’engageant dans un combat, une force mystérieuse les fusionne devenant un être et combinant chacune de leurs braises en une bête puissante, soit le personnage principal, Mirrim. Après cela, le joueur à la capacité de diviser son corps en braises claires et sombres. Cela finit par être la composante principale de la plupart des casse-tête et de la conception des obstacles tout au long du jeu, alors que vous battez les boss et les sbires qui sévissent dans le pays.

38761782_636584203389372_7133614913976532992_n.png

Des plantes dangereuses remplies de pointes poussent dans tous les sens, des piliers de feu jaillissent des geysers et toutes sortes de monstres peuvent frapper à tout moment. Diviser les braises limite le mouvement, car la paire ne peut être que très éloignée. Un des types de casse-tête intégrés dans le monde sont les petits labyrinthes qui surgissent et pouce  votre cerveau lorsque tenter de vous essayer de les franchir. D’énormes objets (comme un grand tronc d’arbre flottant sur une rivière) apparaîtront sur vous lorsque vous esquiverez et éviterez d’autres dangers, simulant une sorte d’effet de défilement automatique qui peut s’avérer très difficile.

38743214_277956806325019_2462005932742148096_n

Embers of Mirrim est une incroyable surprise, sortie de nulle part. Ce jeu est bien plus qu’un jeu de plateforme. Il établit une identité unique avec ses séquences à double mouvement folles et son superbe design des plates-formes . Il suffit de goûter aux gamelans pour tomber en amour immédiatement. Le jeu ne vous prend jamais par la main, mais on peut sentir que les développeurs ont travaillé dur pour réussir à ce que tous ces concepts fonctionnent et qu’ils soient compatibles . Une réussite sur toute la ligne et plusieurs heures de plaisir assurer !

Merci à l’équipe pour le code-presse qui a permis la réalisation de ce test.

Note : 8.5/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s