UnExplored unlocked edition

Critique par Yann Grenier

Tandis que la Nintendo Switch est actuellement inondée d’une multitude de roguelite, l’expérience cyclique de Ludomotion, Unexplored, parvient à offrir quelque chose d’un peu différent.

38875431_895565463976112_1328398827345936384_n.png

Les donjons aléatoires peuvent fournir des combinaisons astucieuses de couloirs curieux, de chambres remplies de trésors et d’ennemis, mais ils peuvent aussi servir des conceptions ennuyeuses et sans intérêt qui rendent l’exploration de leur monde pénible. Ce jeu offre une alternative rafraîchissante sous la forme de génération de donjon cyclique. Ainsi, plutôt que de créer un réseau de branches explorables, Unexplored construit chaque carte unique dans un cercle interconnecté. C’est une approche soignée, car elle garantit que chaque porte verrouillée rencontrez à un autre point de sortie accessible ou un commutateur à proximité. Avec une carte qui se remplit au fur et à mesure que vous poussez plus loin, vous ne vous sentez jamais perdu.

39027458_215532102458886_2199603608712904704_n.png

Chaque carte comporte un ensemble d’étapes qui mènent au niveau suivant dans le Donjon of  Doom, vous pouvez monter et descendre à votre guise. Certains étages peuvent être remplis d’ennemis, tandis que d’autres se retrouvent inhabités. C’est un problème qui peut également affecter la difficulté du jeu, avec des tableaux qui vous plongent dans des scénarios presque inimaginables, tandis que d’autres sont en panne à cause de rencontres insuffisante.

38860540_861345030726861_2521600506644660224_n.png

Son modèle de combat n’est pas conçu pour des batailles rapides et intenses; au lieu de cela, il opte pour une expérience plus équilibrée qui vous oblige à utiliser la distance et les angles pour vaincre vos ennemis. Cet avantage tactique apporte une nouvelle dimension même si le rythme plus lent qu’il exige ne sera pas pour tout le monde.

Vous pouvez porter jusqu’à deux armes à la fois, chacune étant bloquée sur «RZ» et «LZ» respectivement. Comme il sied à l’esthétique du jeu, vous portez vos armes devant vous, chaque outil offrant un type de frappe différent. Les lances offrent une plus grande distance lors de la poussée vers l’avant, mais elles peuvent vous ouvrir aux attaques latérales. Les dagues peuvent saigner rapidement les ennemis mais nécessitent une utilisation rapprochée. Les menus avec «L» et «R» peuvent être un peu agaçant avec les Joy-Cons, mais ils sont loin d’être inutilisables.

Bien que son style simpliste ne soit pas pour tous, l’approche inhabituelle du jeu demande un peu déquilibrage aux combats. Il y a très peu d’histoire, mais comme tout bon roguelike, la véritable aventure est celle que vous écrivez vous-même. Avec beaucoup de possibilités pour la fabrication d’armes et de nombreux avantages permanents à débloquer pour éviter les piqûres de son permadeath, Unexplored: Unlocked Edition offre le même danger et le même plaisir.

Voici un achat à faire day one pour les fans du genre.

Merci à l’équipe de Digerati pour le code-presse qui a permis la réalisation de ce test.

Note : 8/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s