South Park : The Stick of Truth

Critique par Yann Grenier

Voici enfin sur Switch l’édition complète de South Park ! The Stick of Truth est tout aussi bon après avoir jouer à son excellente suite – Fracture of Butthole. Vous voulez que je vous dise : le jeu est amusant, alors ça vaut la peine de jouer tant que vous êtes un grand fan de South Park. Mais je mentirais si je vous disais que Stick of Truth est simplement « bon » – en fait, il est génial – sérieusement, j’aime probablement plus le système de combat de celui- ci.

Vous jouez le rôle du New Kid, jeté dans la ville chaotique de South Park au milieu d’un énorme jeu de rôle live-action alimenté par l’imagination des enfants qui ont beaucoup regardé Game of Thrones et Le Seigneur des Anneaux. Il s’agit essentiellement d’une guerre totale, avec des enfants qui se disputent le bâton de vérité, un artefact qui permet au porteur de «contrôler l’espace et le temps».

42705338_362872527786207_5204496555880480768_n.png

The Stick of Truth ressemble énormément à la série, à la fois grâce à l’animation fantastique qui ressemble exactement au papier découpé – que la série à utilisé pendant près de deux décennies – et au script ridicule, qui est écrit par les créateurs de la série, Matt Stone et Trey Parker. Le duo apporte le même sens de l’humour à l’histoire qu’ils ont depuis plus de 200 épisodes, mélangeant l’hilarité inhérente chez les enfants avec les commentaires sociaux et les critiques de jeux vidéo.  Ce qui est proposé ici, c’est un semi open world à explorer, avec 12 à 14 heures de blagues, de références obscures et d’humour tirées des commentaires sociaux et de l’humour offensif de 17 saisons télévisées. C’est fou à quel point le jeu semble exister simplement pour provoquer le rire. Même si vous n’avez pas suivi la série, les blagues sont suffisamment détaillées pour que vous ne vous sentiez pas dans le néant, mais c’est l’humour à son extreme et jadore.

42701240_233103230692359_6239549619420790784_n.png

South Park: The Stick of Truth est très stable, avec très peu de bugs, excellent portage technique sur la switch de la part de Ubisoft Toronto. Vous pouvez choisir parmi une variété de classes à jouer, y compris un guerrier portant un casque de football dont les capacités spéciales étourdissent les ennemis par une série de coups de pied dans les noix ou le Juif qui obtient un scalpel spécial. Même les combats ont un élément idiot: oui, vous vous battez pour sauver South Park d’une prétendue horde elfique, mais vous le faites dans des simulacres de batailles où des enfants se battent avec des katanas en mousse et des bouteilles de bière cassées…et godes enflammés… et des roquettes.  Bon, ça devient un peu violent à la fin, mais c’est aussi très drôle.

42710885_2068618030116268_702994203990294528_n

Il y a aussi une grande profondeur dans l’expérience. Il y a des tonnes d’armes et  d’armures à équiper, qui peuvent être améliorés par des « autocollants » qui ajoutent des dégâts de choc à votre marteau ou augmentent les capacités défensives de vos gants roses scintillants (que vous pouvez changer de couleur). Les batailles elles-mêmes prennent la forme d’un RPG au tour par tour. Pendant le combat, les icônes d’événements rapides clignotent lorsque vous attaquez ou bloquez. En appuyant sur le bouton approprié, vous infligerez plus de dégâts ou atténuerez plus efficacement les attaques entrantes. C’est un système simple, mais engageant,

42734749_172903900257987_258332387249750016_n.png

Les différents personnages sont également importants , ils vous suivent, commentant les différentes choses que vous rencontrez. Parfois, cela mène à des interactions amusantes , et d’autres fois, cela vous aidera à naviguer plus rapidement dans le monde. Honnêtement, je trouvais presque impossible de décider qui apporter avec moi.

Bien que vous terminiez l’histoire principale en l’espace d’environ 10 heures, il y a beaucoup de choses à découvrir autour de South Park. Vous aurez plein de raisons d’explorer à nouveau les zones grâce aux secrets et aux quêtes secondaires. Le RPG d’Obsidian, porter par Ubisoft Toronto, est une expérience absolument fantastique et surprenante et, à mon sens, meilleur que ça suite. Il est idéal pour ceux qui souhaitent privilégié l’histoire et la comédie plutôt que le gameplay, bien que je n’ai rien à redire sur le gameplay qui fonctionne parfaitement. Au lieu de jouer, nous avons l’impression d’écouter un super épisode de South Park, c’est bien… Portable ou docker, ce jeu trou le cul ! 😉

Merci à Ubisoft Toronto pour le code-presse !

Note : 9/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s