Whispering Willows

Critique par Yann Grenier

Whispering Willows est une aventure saupoudrer de  surnaturel, la particularité de ce titre est qu’il vous permet de parler aux morts qui ont déjà possédé les artefacts que vous découvrez.  La prémisses est somme toute assez de base, vous enquêter dans une maison hantée et l’héroïne à le pouvoirs de se transformer en fantômes. Cela sert à la fois le récit et le gameplay, ce dernier comprenant certains casse-têtes d’exploration somme toute assez  simple. C’est un inconvénient minime pour le jeu dans son ensemble, qui est bien soutenu par des thèmes touchants de regret, d’amour perdu et de lien spirituel avec la nature.

42920508_283732548901728_6224505220861263872_n

La protagoniste Elena Elkhorn n’est pas une héroïne classique, prédestinée à de grandes choses, elle veut simplement retrouver son père disparu, qui est employé comme gardien sur le domaine. Clairement une adolescente de bon cœur, les aimables interactions d’Elena avec beaucoup d’esprits sont fort intéressant, d’autant plus qu’ils sont des compagnons utiles dans ce voyage sombre. Comme certains des fantômes de The Sixth Sense, les assistants spectraux d’Elena ont désespérément besoin d’être libérés, Et oui, certains d’entre eux ne savent pas qu’ils sont morts. Chaque âme qu’Elena assiste avec succès lui donne un immense réconfort.

42814474_693836840996129_7118048294638452736_n.png

Elena se transforme en apparition fantomatique à l’aide d’une amulette en forme de larme et chargée spirituellement – ce qui aide à traverser des espaces trop petit.  Whispering Willows mène presque toujours à un objet clé ou à un interrupteur que seule la version fantomatique d’Elena peut atteindre. Cette capacité ajoute une légère profondeur à la narration et au gameplay. Son pouvoir de parler aux fantômes du domaine – qui restent dans les limbes – est une opportunité pour elle d’apprendre sur la nation qui s’est installée sur la terre, la tribu Kwantako.

42897567_1915340105200740_8594029581323730944_n.png

Le domaine dispose d’une serre, d’un observatoire, d’un labyrinthe dans le jardin et d’un manoir, mais nombre de ces lieux sont initialement inaccessibles. Il y a presque toujours plusieurs chemins à choisir, mais il faut peu de temps pour comprendre l’itinéraire principal. Quiconque à exploré un jeu du genre comprendra le jeu avec un peu de déduction. Dans la conception des jeux de manoirs classiques, les salles de bains sont presque toujours des impasses et les couloirs avec des escaliers et des échelles sont souvent la voie principale. Les énigmes sont rarement crypté, il n’y a jamais d’ambiguïté et vous n’êtes jamais dans une situation où vous devez penser de manière stupide  -comme dans beaucoup de jeux d’aventure similaires.

42948963_1976344012664066_6099238251950768128_n.png

Cela donne un jeu prévisible et principalement linéaire, mais il est rarement ennuyeux. Entre les artefacts et les notes qui jonchent le domaine, Elena découvre la terre de ses ancêtres amérindiens et les colons venus de l’est qui ont déversé du sang pour s’emparer du territoire. Ces notes sont remplis de regrets – dus à la négligence de l’ambition, de traumatisme – causé par l’assassinat sous les ordres – et aux diverses émotions liées au maintien d’une affaire secrète. Ces notes ne sont pas différentes des objets de collection facultatifs trouvés dans d’autres jeux, mais étant donné l’exposition limitée dans Whispering Willows, elles deviennent d’autant plus poignantes.

42904315_1071993072970361_6531104476353265664_n.png

Les cinématiques crues qui encadrent l’histoire laissent une première impression déconcertante. L’introduction à petit budget est brève, passant au gameplay où l’animation d’Elena, dessinée à la main, est bien conçue. L’art de fond est encore plus efficace, capturant la nature altérée du papier peint et des meubles anciens, accentués par la faible luminosité- cela rend le jeu encore plus stressant. Pour un jeu avec peu de défis, apprécier Whispering Willows signifie assumer le rôle d’un touriste qui explore ce manoir. Bien qu’il existe des nuances, les éléments de Whispering Willows ne sont pas aussi chargés de sens. Les objets servent principalement de clés, figuratives ou autres, aux nombreux obstacles du jeu. Son histoire est plus littérale, se retrouvant dans les notes révélatrices laissées par les fantômes et le journal intime d’Elena.

Un petit jeu sympathique qui donnera probablement quelques frissons à ceux qui tenteront cette expérience. La durée de vie est relativement faible, une fois l’histoire terminé rien ne pousse vraiment à revenir à l’aventure. Mais ceci dit, c’est un jeu de qualité pour les fan du genre .

Merci à l’équipe d’Akupara Games pour le code-presse.

Pour la bande-annonce, c’est ici !

Note: 7.5/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s