Friday the 13 – Killer Puzzle

Critique par Yann Grenier

Comment faire une suite au fantastique jeu de puzzle qui célèbre les  films de slasher des années 80-90 ? La licence de l’un (slasher killer) des plus emblématique de cette décennie est certainement un pas dans la bonne direction. Ainsi, à la suite de l’excellent Slayaway Camp, Blue Wizard Digital a sollicité l’aide de Jason Voorhees et son histoire  pour une suite spirituelle .

44974718_554842981649011_5991917395864715264_n

Comme avec Slayaway Camp, Killer Puzzle n’est évidemment pas aussi simple, car il y a des obstacles à éviter et des chemins optimaux à découvrir tout en aidant Jason à réaliser les souhaits les plus chers de sa mère bien-aimée, Pamela. Killer Puzzle conserve une partie du style artistique adorable de Slayaway Camp, avec toutefois une forme plus définie pour les modèles de personnages. C’est un véritable moment fort de voir les différentes versions de Jason Voorhees commettre les meurtres sous une telle forme. Les victimes sont amusantes à regarder, car la mort ridicule de ces victimes minables, éviscérées de différentes façons, sont toutes imaginatives ou ramène à la série de film.

45011797_280082475960395_6180207675494629376_n

Si vous avez joué à Slayaway Camp, vous saurez que Blue Wizard Digital est assez capable dans ce domaine et Killer Puzzle continue de le prouver, même si la fraîcheur de la formule s’est estompée légèrement, le fait d’avoir Jason ne peut que rendre n’importe quel fan heureux de cette suite. Killer Puzzle propose plus de 100 casse-tête qui consistent à trouver un moyen de tuer vos victimes et d’atteindre la sortie sans rester coincé ni battu. Au fur et à mesure de votre progression, le jeu vous proposera différentes combinaisons de problèmes pour vous maintenir sur vos gardes et que des limites de mouvement s’ajoutent plus tard.

44998624_339358613538820_8119330391107567616_n

Pour les fans de la franchise, de nombreuses références, hommages, vont de Baghead Jason et Camp Crystal Lake à la stations spatiales. La profusion de possibilités de déverrouillage amusante est une excellente incitation à la persévérance lorsque les conditions sont difficiles et l’hilarité macabre des décès que vous pouvez causer. La dédicace ridicule de Jason à l’assassinat inventif convient parfaitement à la formule Slayaway de Blue Wizard et le flot d’armes débloquables s’enrichit.

44943451_546042259179610_8319239257352830976_n

La console de jeu Nintendo Switch est également la plate-forme la mieux adaptée à ce Killer Puzzle, car le jeu est conçu pour les plates-formes mobiles et convient parfaitement aux sessions courtes en déplacement, bien mieux que devant une télévision. L’ajout de compétitions éliminatoires quotidiennes ajoute un peu de longévité au jeu.

Merci à l’équipe de Blue Wizard Digital pour le code-presse de ce bijou. Super travail !

Note: 8.5/10

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s