Devil Engine

Critique par Yann Grenier

Devil Engine est un shoot-them-up horizontal magnifiquement désigné. Même avec les réglages de difficulté les plus faciles, Devil Engine sera frustrant pour les joueurs les plus occasionnels, mais pour les autre, et même ceux qui réussiront à passer par dessus la courbe de difficulté, trouveront une perle du genre qui fera assurément parler de lui pour ses nombreux points fort et son pixel art à faire tomber.

52898407_413512552790255_419887272851144704_n

L’Andraste est votre vaisseau, il dispose de trois réglages de vitesse différents et peut utiliser une capacité en rafale pour bloquer la plupart des balles. Lorsque vous détruisez des ennemis, vous créez un compteur qui vous aide à marquer plus de points, mais il indique également la taille de la rafale que vous pouvez répartir à partir de votre vaisseau. Sur les six mondes de Devil Engine, il y a des tas d’ennemis différents à détruire et un tas de boss – et mini boss – au court du chemin, mais vous rendre au boss final , et ce, même à easy, je vous dit bonne chance !

52854003_2300331706645866_571081271405445120_n

Le style visuel de Devil Engine évoque les jeux d’arcade 32 bits, les magnifiques arrière-plans et l’utilisation fantastique de la lumière et des couleurs font du jeu un must pour les yeux. De plus, la musique complète parfaitement l’action effrénée qui se déroule à l’écran sans – à ma connaissance – aucune baisse de vitesse ou de qualité visuel.

52428053_547959725697186_965900568201527296_n

Trois types de tir différents sont compris, chacun avec sa propre faculté, et des bonus faciliteront votre survie, laser au multiple tir etc. Huit modes de jeu différents sont inclus et vous pourrez débloquer de nouvelles fonctionnalités en marquant des points pendant le jeu. Celles-ci incluent les nouveaux shaders graphiques, la musique etc. Parlant de musique, noter que la bande-son vient du compositeur de Thunder Force V, Hyakutaro Tsukumo.

52441829_257551848280774_3755022226798149632_n

Une superbe réussite sur tous les points pour ce super shoot-them-up, il ne réinvente pas la roue, mais il réussit parfaitement à apporter ce que l’on veut d’un jeu du genre. Un gameplay bien ajusté, un bruitage et une musique parfaite et visuellement – quand un boss rempli l’écran et que le combat débute – c’est assez épique et franchement réussi ! Un jeu brutalement dur, mais incroyablement amusant et bien fait.

Merci à l’équipe de Dangen Entertainment, Protoculture Games et Keymailler pour le code-presse et la confiance.

Note: 9/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s