Paradox Soul

Critique par Yann Grenier

Paradox Soul est un Metroidvania de survie basé sur l’exploration. Dr. Alli Rose va devoir comprendre ce qui se passe dans une installation de test particulier.

Le jeu se joue évidement comme un Metroidvania, vous patrouillez dans un environnement interconnecté alors que vous affrontez quelques monstres tout au long de votre parcours. Au départ, vous n’avez pas beaucoup de capacités, mais forcément au cours de l’aventure plusieurs ajout viendront agrémenter votre inventaire.

66135372_675983582917430_36709399011524608_n

Le jeu est vaste, mais malheureusement il reste assez linéaire. Même s’il aurait été agréable d’avoir un peu plus de profondeur, la jouabilité est correcte bien que peut-être un peu trop simple – en plus le jeu devient très répétitif. Vous tirerez en maintenant le bouton d’attaque enfoncé, et si vous êtes proche d’une structure qui vous permet de vous cacher derrière celle-ci, votre personnage se mettra automatiquement à l’abri en roulant.   Durant votre traverser, vous aurez un bon nombre d’articles à ramasser comme des cartes-clés pour ouvrir des portes spécifiques et quelques trucs relier à votre histoire.

Au final, le jeu peut être plaisant, mais pas vraiment accrocheur pour autant. Le point fort pour ma part réside dans la musique absolument parfaite. La trame sonore du jeu lui fait passer la ligne de passage de justesse. Reste que c’est un jeu court et peu dispendieux, mais qui à zéro innovation et plusieurs lacunes. Pour les fans du genre, ça reste quand même plaisant.

Merci à l’équipe de Ratalaika Games pour le code-presse.

Note: 6/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s