Pantsu Hunter : Back to the 90s

Critique par Yann grenier

Pantsu Hunter: Back to the 90s est un jeu (d’aventure) avec des éléments point-n-click, si l’on veut. Le titre raconte l’histoire d’un gars en quête de romance, très style anime des années 80 et 90, Kenji Kojima quitte sa province natale pour aller à l’université dans la capitale. Sans l’aide de ses parents, il est difficile de vivre et d’étudier. Il commence donc à apprendre différents métiers jusqu’à ce qu’il devienne un véritable homme à tout faire. Toutefois, les qualifications académiques ne sont pas sa priorité dans la vie – c’est plutôt de trouver le véritable amour! Malheureusement, ce n’est pas si simple. Le plus inattendu, Kenji a appris à identifier la personnalité d’une fille par son sous-vêtement et il rencontrera en chemin quatre filles: une amoureuse enjoué, un joli garçon manqué, une introvertie timide et une beauté glacée. Peut-il éventuellement trouver son véritable amour? Oui, c’est effectivement l’histoire du jeu…

Ont va ce le dire immédiatement l’histoire du jeu est ridicule, voir très cave et probablement offensant. Vous aurez à cibler certaines femmes à travers une série de mésaventures, discuter avec elle et tenter des séductions, tenter de voler des sous-vêtements (oui, oui) et autres situations assez étranges – à la limite de la connerie pure.

La présentation  est très bien rendu et pour un pseudo roman visuel teinté de point-and-click, le côté années 80/début 90 du style artistique des personnages et des décors est claire et nette. L’ambiance très synthétiseur aide à rendre l’ensemble du jeu dans le ton.

70378461_905567919811095_1665763994436108288_n

Côté option des dialogues, vous avez souvent le choix de dire quelque chose qu’une personne normale dirait ou ce qu’un déviant dirait. Bref, dire la bonne chose, correspond généralement à la façon normal de s’adresser à une autre personne, ce qui donne lieu à une réciprocité positive et à l’avancement du jeu. Chaque scénario se termine dans une bonne conclusion, un pas de plus vers la recherche de l’amour et généralement au moins une ou deux paires de bobettes. Le jeu vous poussera à bien comprendre que le dialogue est important pour obtenir la bonne fin, vous aurez des énigmes relativement variés pour changer un peu la routine des conversations, vous donnant des indices pour éventuellement mener à une paire de sous-vêtements cachés…Vive les bobettes!!!

71092908_761785300925047_2157623846742523904_n

Un jeu qui n’est mais vraiment pas pour tous, mais un coup dans l’histoire, certain moment sont tellement ridicule que ça en devient presque épique. Le style très nostalgique et unique des années 80-90, agrémenter des arrière-plans animés, rend l’expérience agréable – et la trame sonore crée une excellente ambiance sonore. Vous avez 18 culottes à trouver pour votre collection et une bonne variété de fins assez imprévisibles. Donc, pour les fans du genre vous en avez pour un bon moment.

Merci à l’équipe de Sometimes You pour le code-presse.

Note: 7/10

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s