The Unholy Society

Critique par Yann Grenier

The Unholy Society, un jeu d’aventure 2D décalé mélangé à des éléments d’action, qui s’inspire des films des années 80 et 90, des bandes dessinées, ainsi que de tout ce qui entre dans les catégories « iconique » et « culture pop ». Le monde que nous connaissons est sur le point de changer – les forces unies des démons, des dieux et des monstres se préparent à une nouvelle tentative mortelle d’éradiquer « les grands » et de changer le statu quo religieux. Le seul qui peut les arrêter est Bonaventura Horowitz – un exorciste sournois, qui n’est pas exactement un ange lui-même.

88248426_513090186283690_5659197905920065536_n

Les commandes sont relativement simples et le jeu est divisé en deux modes. Le premier un peu à la point and click, vous devez examiner des éléments, parler à des gens, etc. Ensuite, l’exorciste qui consiste à trouver les points faibles du démon et l’éradiquer. Le dialogue dans Unholy Society a son charme et il peut procurer une bonne dose d’humour noir.  L’histoire déferle de manière rapide, peut-être même trop vite, mais dans l’ensemble ça tient la route. Une histoire relativement unique, inspirée de toutes les bonnes choses de la culture pop avec des personnages décalés et étoffés, .

Esthétiquement, le jeu a vraiment de la gueule et bien que terriblement trop court, il reste un charme à regarder et interagir. Un jeu court, mais de très bonne qualité.

Merci à l’équipe de CAT-astrophe Games pour le code-presse.

Note: 7/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s