Disaster Report 4

Critique par Yann Grenier

Le monde tel que vous le connaissez est révolu… À l’ombre d’un tremblement de terre massif, vous devez braver une ville détruite où vos choix détermineront qui survivra. Durant cette aventure pour le mois originale, vous collectez des mémos dispersés, recherchez des clés, des codes et gérez vos ressources, le tout face à un ennemi naturel.

92258834_148429803256177_4078092600265932800_n

Vous devez survivre à la catastrophe et vous en sortir vivant, vous rencontrez d’autres survivants et ferez des choix qui changeront certains moments du jeu ainsi que la fin. Les moments forts comme quand le sol tremble sous le choc après une secousse, vous obligeant à être sur vos gardes face à certains dégâts comme les bâtiments qui peuvent tomber sous les chocs des secousses. Durant votre progressions dans le titre, vous verrez que – malgré ce que le jeu laisse penser – il n’est pas très ouvert, c’est plutôt une fausse illusion, car les quêtes secondaires doivent être terminées. Au début ça m’a légèrement déçu, mais force est de constater que le tout est bien pensé considérant tous les personnages et intrigues qui peuvent légèrement changer d’un moment à l’autre.

L’approche des PNJ importants déclenchera souvent une cinématique et vous aurez souvent plusieurs choix afin de décider de votre réaction face à certaine situations. De plus, le grand nombre de PNJ aident énormément à bien cerner certaine situation qui peuvent être complètement loufoques et pousse à rire malgré la situation. Pour ma part, j’ai vécu ce jeu comme un film catastrophe d’Hollywood et je me suis amusé malgré certaine lacunes évidantes dans le gameplay et les visuels.

La version Switch du jeu donne à pensée que le titre vient de l’ancienne génération de console, mais malgré cela le sentiment de catastrophe est présent et il se fait bien sentir, que ce soit l’ambiance général ou les conversations durant l’aventure. Visiter les ruines, les routes effondrées et la très grande variété d’environnements que vous rencontrez est très satisfaisant. Le jeu fonctionne particulièrement bien du côté des drames humains que vivent  les personnages.

92457537_206709580775277_4810558646503079936_n

Ce jeu ne sera pas pour tous les joueurs considérant sont côté plus atypique et certains ne seront pas du bonne fois face aux visuels très vieillot et son prix d’achat. Mais pourtant, après certain constats, le jeu livre énormément de plaisir et surprend, amuse et réussi même à vous poussez dans des réflexions plus intérieurs face à l’état de l’humanité.  Pour ma part, les charmes particuliers du jeu ont réussi à me rendre fan et j’ai vraiment envie de connaître les premiers titres de cette série.

Merci à l’équipe de Reef Entertainment et de NIS of America pour le code-presse.

Note: 8/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s