Guard Duty

Critique par Yann Grenier

Tondbert, fidèle garde du château de Wrinklewood a laisser passer sous sa surveillance quelqu’un dans le royaume et kidnappé la princesse, un événement qui aura des conséquences dans le futur. Un millier d’années plus tard, l’humanité est sur ses dernières jours avant d’être anéantie par une force sombre maléfique. Rejoignez l’agent Starborn pour sauver la Terre et vaincre un mal qui existe depuis des siècles! Vous aurez à découvrir  comment les destins de ces deux personnages jouables sont intimement liés et tenter de sauver l’humanité.

Guard Duty est une aventure traditionnelle par point and click très proche des classiques des années 90. Le mixe comprenant à la fois du fantastique et de la science-fiction, ce qui donne une aventure comique et épique par moment. La narration et les puzzles sont tous  légers, peu de cassage de tête on peut donc pleinement profiter de l’aventure.

94702713_512561672749176_2368987377881317376_n

Le jeu possède un pixel art fort sympathique qui me rappelle le très bon Discworld  et avec un prix aussi bas, je peux que conseiller très fortement cette aventure. L’écriture parvient à créer un monde engageant. Le seul gros bémol est que le jeu est trop court.

94742722_579454749359814_1517384556670353408_n

Avec un peu plus de 6000 lignes de dialogue, une belle musique et un fort jolie pixel art artisanal, Guard Duty risque de réjouir fortement les fans de point and click.

Merci à l’équipe de Ratalaika Games pour le code-presse.

Note: 8/10

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s