Outbreak: Endless Nightmares

Critique par Yann Grenier

Vivez la véritable horreur dans ce roguelike d’horreur de survie en coopération.
Outbreak: Endless Nightmares déforme le gameplay d’horreur de survie de la série en ajoutant des éléments de gameplay roguelike. Vous devrez explorer, rechercher des fournitures, découvrir des indices et vous frayer un chemin à travers chaque anomalie – chacune étant constituée d’instances générées de manière semi-procédurale où l’environnement et les morts-vivants sont prêts à vous tuer!

L’histoire du titre suite immédiatement les événements de Outbreak: The Nightmare Chronicles, vous vous retrouvez piégé dans les restes de l’hôpital Arzt Memorial – le centre pour organiser votre inventaire et votre cache de stockage, améliorer votre personnage ou simplement pour prendre une pause avant de vous aventurer à nouveau dans le chaos. Il y a plus à découvrir dans le monde en plus des hordes meurtrières de morts-vivants – trouvez les journaux éparpillés pour en savoir plus sur l’épidémie et finalement où trouver refuge! Ne pensez pas que la mort peut vous sauver – chaque fois que vous mourrez, vous vous réveillerez pris au piège.

Outbreak: Endless Nightmares se concentre sur une rejouabilité extrême en offrant plusieurs options de personnages – chacun avec ses propres capacités, chemins de mise à niveau et plus encore! Chaque fois que vous vous aventurez dans l’anomalie, cela changera et deviendra de plus en plus difficile à mesure que vous gagnerez en puissance. Vous devrez réfléchir soigneusement aux armes, aux objets de guérison et aux autres fournitures que vous apporterez. Si vous avez de la chance, vous pouvez trouver des caches de stockage qui vous donnent accès à votre inventaire étendu et offrent la possibilité de vous réapprovisionner. Mais c’est à vous de rechercher des fournitures dans votre environnement.

Le titre offre 3 modes de caméra; une Caméra fixe, sur l’épaule ou à la première personne. Forcément, cela varie d’une personne à l’autre, il faudra voir si vous êtes capable de gérer l’affreuse camera du mode fixe ou à l’épaule… Le gameplay à la première personne serait un plus si on pouvait utiliser les deux sticks directionnels… J’ose espérer que cela sera implanté dans de future mise à jour. Le titre possède plein de bonnes idées… mais ouf que les contrôles sont merdiques, ce qui est dommage.

Merci à l’équipe Dead Drop Studios pour le code-presse.

Note: 6/10

#outbreak: endless nightmares

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s