Lust For Darkness

Critique par Yann Grenier

 

Lust for Darkness est un jeu où l’intrigue vous amène dans des thèmes érotiques et occultes, vous avez à diriger votre personnage à travers le manoir victorien des Yelverton, inspirée des œuvres de Lovecraft et des peintures de Zdzisław Beksiński.

66581289_1196021543854916_1477623235502669824_n

Jonathan Moon reçoit une lettre de sa femme disparue un an auparavant. Suite aux informations du message, il se dirige vers un manoir isolé où se déroule une cérémonie occulte, eldritch. Déplacez-vous à la fois dans un manoir victorien et dans Lusst’ghaa, une dimension extraterrestre remplie de créatures d’un autre monde. Lusst’ghaa était semblable à notre terre jusqu’à ce que les êtres locaux décident de subir une dégénérescence totale à leur guise. À travers des expériences, ils ont transformé leur corps afin de ne jamais cesser de vivre des délices charnels. Des centaines d’années se sont écoulées depuis cette métamorphose et Lusst’ghaa est maintenant un pays envahi par une végétation étrangère et pleine de monstruosités qui se tortillent dans une extase sans fin.

Un culte excentrique utilise le manoir Yelverton comme base pour ses rituels d’invocation alimentés par une orgie, brouillant la ligne de démarcation entre notre royaume et une dimension monstrueuse et sexuellement chargée, appelée Lusst’ghaa. Bien sûr, le nom est peu subtil, mais Lust for Darkness ne s’intéresse guère à la subtilité; vous vous faufilez dans la base d’opérations d’un culte du sexe à la recherche de votre femme, alors la nudité et le sexe abondent.

Le jeu a une palette de couleurs vives et  inspirées par H. R. Giger et Zdzislaw Beksinski.

En gros le jeu est un simulateur de marche, avec des sections  furtive, une  atmosphère glauque, exploration et gameplay de résolution de casse-tête de bonne facture. Vous passerez un moment à enquêter sur des zones, à rechercher des clés et des pièces de puzzle et à éviter de temps à autre des cultistes et des démons lorsque vous cherchez votre femme.

Son et visuel sont de bons atouts au jeu, même s’ils se complètent relativement vite, ce titre attirera l’attention des fans de jeu d’horreur, malgré un manque de rigueur sur le scénario et quelques saccades dans l’image. Un titre intéressant pour les fans du genre.

Merci à l’équipe de SimFabric pour les code-presse.

Note: 7/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s